crise financière économique





Prolongation de la crise financière économique

crise financière économiqueAnnoncée initialement pour l'année 2008, avec comme point culminant l'année 2009. On constate qu'il y a prolongation de la crise financière économique qui s'étend désormais au niveau planétaire en cette année 2010.

Au départ, cette crise financière économique ne touchait que certaines grandes entreprises et des banques. Mais aujourd'hui, même les états ne sont pas épargnés, la liste des pays qui sont en "cessation de paiement" ne fait que s'allonger. Il y a eu la Grèce qui a ouvert le bal, puis l'Irlande, l'Espagne et le Portugal sur la liste des pays menacés par la crise financière.

Mis à part ces pays membres de l'Union Européenne, il y a présentement la Hongrie qui vient d'annoncer son déficit budgétaire. On se rend compte que cette crise financière s'étend non seulement dans le temps, mais aussi dans l'espace. Et ce, malgré les nombreuses mesures de reprise économique à coup de milliards d'euros ou de dollars.

Pourquoi la crise financière dure-t-elle ?

Parmi les causes de la permanence de cette crise financière figurent en première ligne les mauvais choix économiques des décideurs. Par exemple : investir 700 milliards de dollars ou bien environ 300 milliards d'euros des contribuables en vue de financer le secteur bancaire et automobile n'a pas eu l'effet escompté, du moins pour la population.

L'embellie retrouvée de ces deux secteurs s'est traduite d'un côté par l'augmentation des primes des traders chez les financiers; et de l'autre côté des délocalisations chez les constructeurs automobiles. En d'autres termes, pas de création significative d'emploi et par ricochet pas de reprise de la consommation.

Pistes de sorties de la crise économique financière

"L'argent répond à tout." dit l'Ecclésiaste ; tout est question de savoir utiliser cette manne financière en forme de masse monétaire dans le cadre de la reprise économique. L'augmentation du pouvoir d'achat des ménages doit être au centre des actions de lutte contre la crise économique.

Quand la consommation augmenterait, la production s'en suivrait automatiquement, selon le principe économique connue qui est celle de : "L'offre et de la demande". Il ne reste plus qu'aux politiques de faire de bons choix, en s'attaquant au mal à sa racine.



Postez votre commentaire


Traduire - Translate :


 Haut de page






©www.infosociale.org